Musique

Yom

Yom

Biographie

L’homme est attachant, passionné, impliqué, déterminé. Les pochettes de ses « aventures » sont à prendre au second degré, celle d’un super héros qui se prend pour le roi du monde, mais raconte ses « délires » avec sincérité, humour et générosité. Né en 1980, Guillaume Humery débute la clarinette à l'âge de quatre ans après avoir entendu Pierre et le Loup de Prokofief. A dix ans, il entre au CNR le conservatoire de musique de Paris, d'où il sort diplômé en 1997. Le clarinettiste prodige se tourne alors vers sa passion de la musique klezmer, où son instrument à tant d'importance. D'abord membre de Klezmer Orient Express Moving Schnorers, Guillaume se re-baptise Yom pour se diriger vers une carrière solo. Il livre en 2008 l'époustouflant New King of the Klezmer Clarinet, où il rend hommage à sa manière au grand maître ukrainien Naftule Brandwein. Car Yom,tout en respectant la tradition, joue un klezmer totalement modernisé, requinqué au jazz contemporain et au rock progressif. En 2009, il se produit à la Maison de Musique de Nanterre avec l'un des précurseurs du renouveau de la musique klezmer, le clarinettiste argentin Giora Feidman. L'album Unué en 2009 est dédicacé à cette riche rencontre artistique.
With Love enregistré avec son groupe The Wonder Rabbis, franchit un pas de plus en 2011. Désormais c'est bien de klezmer expérimental dont il faut parler, tellement Yom fait vivre ce genre. En partant d'une base de clarinette klezmer, Yom crée sa musique propre et montre combien ce style peut s'adapter, quelles richesses il véhicule, quel réservoir d'émotions musicales il représente. Yom poursuit sa quête des métissages avec The Empire of Love qui hésite en septembre 2013 entre cyber klezmer et jazz du troisième type.
 Eté 2014, Yom sort Le silence de l’exode, son œuvre la plus raisonnable et peut-être, la plus sincère. Ce disque est conçu comme une traversée hypnotique d'un ailleurs mystique, à la croisée des musiques juives, orientales et moyen-orientales. Il est parti de l'épisode historique et fondateur de la sortie d'Egypte du peuple juif et de ses longues années d'errance dans le désert du Sinaï… Sur cet album enregistré en une seule traite, comme le concert qui lui avait été « commandé » par la Dynamo de Banlieue Bleue, Yom s’est entouré du contrebassiste d'origine arménienne Claude Tchamitchian, du violoncelliste oriental Farid D. et du percussionniste iranien Bijan Chémirani. Un artiste passionnant. JMP©Qobuz