Musique

Vic Damone

Vic Damone

Biographie

Chanteur américain d'origine italienne, Vic Damone (né Vitto Rocco Farinola à Brooklyn, New York, le 12 juin 1928 et décédé à Miami Beach, Floride, le 11 février 2018) grandit dans une famille de musiciens (sa mère enseigne le piano et son père joue occasionnellement de la guitare). Fasciné par la voix de Frank Sinatra, qui lui attribuera « le meilleur jeu de tuyaux du métier » en raison de sa tonalité de baryton, le jeune chanteur amateur perce par l'entremise de Perry Como qui le prend sous son aile. D'émissions de radio en concerts dans des clubs new-yorkais, Vic Damone se fait une réputation qui l'amène à sginer avec le label Mercury à seulement dix-neuf ans. Le succès, établi dès 1947 avec ses premiers enregistrements « I Have But One Heart », « You Do » et le duo « Say Something Sweet to Your Sweetheart » avec Patti Page, ne le quittera plus pendant deux décennies. En 1949, il obtient son unique numéro un et un disque d'or pour « You're Breaking My Heart », mais place une quarantaine de titres dans les trente meilleures ventes du Billboard, dont « Again », « My Heart Cries for You » et « On the Street Where You Live » (unique numéro un britannique). Le crooner, à l'aise dans la pop traditionnelle, le jazz et en big band, anime sa propre émission de radio Saturday Night Serenade. Sous contrat avec la MGM, il commence une carrière d'acteur et se marie en 1954 à l'actrice italienne Pier Angeli, qui vient de rompre avec James Dean. Le couple se sépare quatre ans après. Vic Damone passe ensuite chez Columbia et présente à la télévision The Vic Damone Show (1956-1957). L'irruption du rock'n'roll marque un frein à son succès après « An Affair to Remember » (1957). Néanmoins, il continue d'approfondir son répertoire de reprises d'album en album, tel On the Swingin' Side (1961), puis passe de Capitol (The Lively Ones, 1962) à Warner Bros. (You Were Only Fooling, 1965), pour un dernier titre classé, avant de terminer sa carrière chez RCA. Invité régulier d'émissions de variétés à la télévision, il se produit dans les casinos et fait faillite dans les années 1970, mais rebondit au Royaume-Uni la décennie suivante et capitalise sur les tournées nostalgiques. Marié cinq fois, il ne cesse d'enregistrer jusqu'à une crise cardiaque survenue en 2000. Rétabli, il donne encore des concerts jusqu'en 2011, puis se retire à Miami, où il décède d'une insuffisance respiratoire, à l'âge de 89 ans. © ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2018