Musique

The Roots

The Roots

Biographie

The Roots, les racines en français, propagent leur hip hop protéiforme et sans concession à travers le monde depuis maintenant deux décennies. Malgré les embuches personnelles et commerciales, le groupe a toujours su laisser libre court à ses envies et à son imagination, tant en studio que sur scène. Les Roots prennent racines à Philadelphie. C’est là, à la fin des années 80, que se rencontrent Tariq Trotter et Ahmir Khalib Thompson, qui se feront respectivement appeler Black Thought et ?uestlove. Leur passion commune pour l’art et la musique, qu’ils étudient ensemble, sera le point de départ de l’aventure Roots. Dès le début, l’idée de créer un groupe de hip hop atypique s’impose à eux. Les Roots décident de ne pas utiliser de samples d’autres artistes au profit d’instrumentations originales. Une particularité exacerbée par l’étendue des styles musicaux couverts par le groupe. Si le hip hop est la colonne vertébrale de la formation, le jazz, la soul et le rock sont ses membres. Un parti pris qui ouvrira les portes du succès aux Roots dès leur premier album, Organix, en 1993. Dès lors, le public s’emballe pour ce mélange de beat box, d’instrumentations jazzy et de phrasés rap. Au fil des opus, le groupe ne cessera de voir sa communauté de fans s’élargir, et de gagner le respect de ses pairs. Reconnaissance ultime, qui démontre à quel point les Roots ne sont pas cloisonnés au hip hop, la formation sera invitée à se produire au prestigieux Festival de jazz de Montreux… Productifs, les Roots sortent en moyenne un album tous les deux ou trois ans. Leur premier opus, Organix sera vite suivi par Do You Want More??!? en 1995 puis par Illadelph Halflife et Things Fall Apart en 1996 et 1999. Conséquence heureuse de leur succès, les Racines sont amenées à travailler avec de prestigieux artistes. On a ainsi pu les voir aux côtés de Jay-Z (sur le live MTV Unplugged), Mobb Depp, John Legend, Erykah Badu, Mos Def, Jill Scott, Cody Chesnutt (sur leur tube The Seed 2.0) ou encore en groupe d’accompagnement sur le talk-show américain à succès de Jimmy Fallon. Si les échecs commerciaux, les problèmes de label (des désaccords les font migrer de Geffen à Def Jam pour l’album Game Theory) ou le départ de certains membres (le rappeur Malik B, le claviériste Scott Storch ou encore le beat boxer Rahzel) auraient pu avoir raison du groupe, il reste soudé. En 2013, avec onze opus au compteur, les Roots affichent la pérennité de leur formation en enregistrement un disque mémorable avec Elvis Costello sur le prestigieux label Blue Note. © Nicolas Gal/Qobuz