Musique

The Damned

The Damned

Biographie

Anti-professionnels, chaotiques, pitoyables, The Damned est peut-être l'un des rares groupes authentiquement punk. Frisant parfois l'auto-parodie, il a laissé l'instinct destructeur diriger une carrière de perdants pas toujours magnifiques. Dans le peloton de tête des formations du courant punk de 1977, aux côtés de The Clash et des Sex Pistols (« New Rose », leur premier single, est aussi le premier standard du mouvement), The Damned suit un parcours semé d'embûches, de rendez-vous manqués et d'amitiés brisées, illuminé par quelques fulgurances : l'éblouissante thrash-pop (pop « sale ») de « Neat Neat Neat » et « Smash It Up », les expérimentations néo-psychédéliques du Black Album (1980) et de Strawberries (1982). Au-delà des excentricités de Captain Sensible, le « hippie no future », et des catastrophes provoquées par Rat Scabies, le « Keith Moon du punk », il reste que The Damned continue son aventure au cours des années 1980 et au-delà, comme en témoignent les albums successifs Not of this Earth (1996), Grave Disorder (2001) et So, Who's Paranoid? (2008). The Damned célèbre ensuite sa courte heure de gloire lors de tournées nostalgiques (Machine Gun Etiquette: Anniversary Live Set en 2011 et 35th Anniversary Tour en 2012). Un nouvel album en public, The Nightmare: Live in London (2014), précède le retour au studio avec le producteur Tony Visconti sur Evil Spirits (2018). © ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2018