Musique

Ryuichi Sakamoto

Ryuichi Sakamoto

Biographie

La terre entière a croisé au moins une fois le fer avec Ryuichi Sakamoto : David Bowie, David Byrne, Caetano Veloso, David Sylvian, DJ Spooky, Bill Frisell, Brian Wilson, Youssou N’Dour, Robert Wyatt, Iggy Pop, Arto Lindsay, Bill Laswell, Alva Noto, Hector Zazou, Thomas Dolby, Cesária Évora, Deee-Lite, Amon Tobin, Robbie Robertson, la liste est sans fin… Touche à tout de génie, aussi à l'aise dans les sphères electro qu'en terrain pop, rock, world, new-wave, classique ou même cinématographique (ses partitions pour Furyo, Le Dernier Empereur, Talons aiguilles et The Revenant ont marqué les esprits), Ryuichi Sakamoto n’a jamais perdu son âme. Son sens aigu de la mélodie et du beau se retrouve dans tous ses travaux, du plus commercial au plus expérimental.Cette carrière caméléon démarra sous les sunlights d’une popularité folle, sur ses terres, entre 1978 et 1984, à la tête du Yellow Magic Orchestra, trio de pop synthétique monté avec le bassiste Haruomi Hosono et le batteur Yukihiro Takahashi et qui plafonna au sommet des charts nippons. Albums ouvertement pop, plus expérimentaux ou fortement influencés par Ravel et son idole Debussy, Ryuichi Sakamoto est un fleuve musical à lui seul. Un fleuve que les eaux calmes de la bossa-nova fascinent également comme le montrera son travail avec le violoncelliste Jaques Morelenbaum et sa femme Paula… © MD/Qobuz