Musique

Robert Glasper

Robert Glasper

Biographie

Robert Glasper est un pianiste de jazz américain connu pour ses harmonies complexes et ses douces compositions qui font honneur à l’esprit de son style de prédilection tout en l’imprégnant de subtiles influences hip-hop et R&B. Né à Houson en 1978, le Texan est avant tout influencé musicalement par sa mère, une pianiste et une chanteuse gospel. Il étudie à la Houston’s High School for the Performing Arts et commence ensuite un cursus musical au sein de la New School University de Manhattan. Rapidement après avoir reçu son diplôme, il commence à collaborer avec une variété d’artistes de renom tels que Roy Hargrove, Carly Simon ou encore le rappeur Mos Def. En 2004, il publie son premier album Mood sur le label Fresh Sound. Canvas et In My Element sortent ensuite en 2005 et 2007 sur le prestigieux label Blue Note. En 2009 sort des sentiers battus avec l’album Double Booked, comportant des compositions mixant post-bop et funk fortement influencées par l’esprit d’Herbie Hancock. Glasper joue alors au sein de deux formations différentes : un trio avec le batteur Chris Dave et le bassiste Vicente Archer ainsi qu’un groupe répondant au nom de the Robert Glasper Experiment, comprenant là aussi Chris Dave, le bassiste Derrick Hodge et le saxophoniste Casey Benjamin. Cette seconde formation publie son premier album en 2012 intitulé Black Radio sur le label Blue Note. Cette création originale remporte le Grammy Award du meilleur album R&B. Surfant sur ce succès, Glasper sort la même année Black Radio Recovered : The Remix Ep et revient ensuite en 2013 avec Black Radio 2 qui remporte lui aussi un Grammy Award pour la cover de la chanson de Stevie Wonder Jesus Children of America. En 2015, Robert Glasper dévoile l’album Covered, enregistré en live devant un public au Capitol Studios. Sur ce disque, le pianiste est accompagné par le bassiste Vicente Archer et le batteur Damion Reid.Comme il ne s’arrête donc jamais, Glasper fait de la musique dans toutes les configurations possibles. En trio, en solo, en sideman ou, comme ici, avec son quartet baptisé Robert Glasper Experiment. Mêlant jazz, funk, soul, rock, R&B, hip-hop, blues, disco, electro et pop, il est entouré pour ArtScience qui parait en spetembre 2016 de Casey Benjamin au saxophone, Derrick Hodge à la basse et Mark Colenburg à la batterie. L’album marque un tournant dans la vie du Robert Glasper Experiment car, pour la première fois, la formation avance seule. Tous les membres ont composé et produit tous les titres. Aucun invité n’est venu brouiller l’identité de ce disque sur lequel les musiciens se passent le micro pour chanter à tour de rôle ! Au milieu de tout ça, le RGE a glissé une reprise du Tell Me a Bedtime Story qu’Herbie Hancock avait écrit en 1970 pour Fat Albert Rotunda, son album qui servit de musique au dessin-animé Fat Albert… Enregistré à New Orleans, ArtScience ose à peu près tout. Comme aux grandes heures de l’âge d’or du jazz fusion (Miles Davis, Mahavishnu Orchestra, Headhunters, Weather Report), le quartet électrique de Glasper se concentre à mixer les genres, métisser les sons mais avec un souci de musicalité sans faille. L’expérience pour l’expérience n’ayant que peu d’intérêt, les quatre hommes restent concentrés sur la mélodie, les échanges et les improvisations. Bref, sur l’essentiel. © Qobuz