Musique

Rihanna

Rihanna

Biographie

De Rihanna à Riri !Rihanna est un phénomène en soi, phénomène en tant que jeune donzelle qui n’a jamais froid aux yeux, et phénomène en tant qu’artiste sur-produite à la carrière boulimique. C’est en 1995 que le monde découvre la jeune et jolie Rihanna née en 1988 à la Barbade et qui exhibe son superbe visage sur la pochette de l’album Music Of The Sun, porté par le Pon de Replay, hit ultra chaloupé qui lui permis de décrocher le Top 10 du Billboard. Rihanna n’a pas mis longtemps à faire éclater une personnalité rentre-dedans teintée de grandes ambitions. Elle n’a pas hésité à lancer à des journalistes un « je vais toutes les bouffer » en parlant de ses consœurs. Le ton est donné, Rihanna veut conquérir le monde tout en ringardisant ses collègues et consœurs, qui ne l’avaient pas vue arriver. En 2006, celle qui sera appelée RiRi par ses fans lance son second LP baptisé A Girl Like Me qui s’avérera être un franc succès (SOS, Unfaithful, We Ride…), et qui lui donne l’occasion de s’essayer aux franches balades et à la production signée Stargate notamment. On sent la pression monter. Et si RiRi était effectivement en passe de se hisser au top du top des stars du R&B ?2007 (notez la productivité de la dame), au grand dam de ses concurrentes, RiRi débaroule avec son Good Girl Gone Bad, un opus débordant de tubes : Umbrella, Don’t Stop de musique (sample de Manu Dibango), Shut Up And Drive, etc. Là, plus de doute, elle est en train de phagocyter le show-biz la RiRi, et ses consoeurettes sont vertes de jalousie. Au passage, l’album est très « commercial », de plus en plus éloigné de la fraîcheur R&B du premier opus… 2009, le délire continue de plus belle avec Rated R, un disque que certains n’hésitent pas à qualifier de bâclé, d’à peine mixé. Bâclé ? May be, mais côté tubes, on frise la folie : Hard, Russian Roulette, Rude Boy, Te amo… RiRi en profite pour multiplier les clips sulfureux, les photos plus ou moins suggestives… pendant que sa famille tente de la ramener à la Barbade pour la calmer un brin.2010, Loud, c’est du lourd ! Sans laisser ses fans respirer, Rihanna rapplique rapidos avec l’album de tous les tubes de la planète : S&M, What’s My Name (avec Drake), Only Girl In The World, Man Down, Love The Way U Feel (avec Eminem). La concurrence est à terre, personne ne peut lutter contre cette machine à tubes qui écrase tout sur son passage. Musicalement, pas d’états d’âme : l’ensemble est de plus en plus calibré et commercial. Mais qu’importe le flacon… Battons le fer quand il est rouge vif : voici Talk That Talk en 2011. Hop, rebelote ! En s’entourant encore et toujours de Stargate, et en ajoutant Calvin Harris au tableau, RiRi offre ses insatiables fans un parterre de tubes-à-danser, dont l’ultra efficace We Found Love. On se lasserait presque de la voir réussir tout ce qu’elle touche, d’autant qu’humainement, la donzelle est assez centrée sur elle-même. Non, Qobuz n’a pas dit « grosse tête », quoique…2012, Unapologetic se pointe. Petit coup de mou dans le nombre de tubes, et ce, malgré Guetta, Ne-Yo, Stargate et d’excellents samples dans les parages. Ceci écrit, Diamond est un gros carton mondial, preuve de la vitalité de RiRi et de son équipe… Rihanna est d’ores et déjà l’artiste féminine de tous les records des années 2000, et a permis aux pistes de danse de se remplir à l’envi sur des morceaux imparables d’efficacité.© Qobuz