Musique

Pierre Monteux

Pierre Monteux

Biographie

C’est le chef des grandes premières, celles de Petrouchka et du Sacre du printemps de Stravinsky, de Daphnis et Chloé de Ravel ou de Jeux de Debussy pour ne mentionner que les plus célèbres, mais, au cours de sa très longue carrière, Pierre Monteux a assisté à la création de la Symphonie en ré mineur de César Franck qui deviendra plus tard un de ses chevaux de bataille, joua en quatuor devant Johannes Brahms qui apprécia ces jeunes musiciens français jouant sa musique de « manière beaucoup moins lourde que les Allemands », participa comme altiste à la création de Pelléas et Mélisande de Claude Debussy et à celle de L’Oiseau de feu de Stravinsky, il fit ses premières armes de chef d’orchestre en dirigeant au débotté l’oratorio La Lyre et la harpe de Camille Saint-Saëns avec l’auteur tenant la partie d’orgue.Issu d’une famille juive séfarade depuis longtemps installée dans le Comtat Venaissin (région de Carpentras), cet immense chef français, devenu citoyen américain en 1942, est une des grandes figures de la direction d’orchestre du siècle dernier. Son attitude tranquille et chaleureuse, sa technique de baguette (la meilleure selon Toscanini), son économie de mots en répétitions et de gestes en concert, le respect des partitions et l’énergie qu’il insufflait à ses interprétations sont restées légendaires et conservés par une abondante discographie.Monteux avait aussi la réputation de « bâtisseur d’orchestre ». En 1919, il avait repris la direction de l’Orchestre Symphonique de Boston, alors en fâcheuse posture, pour en faire un des meilleurs orchestres des Etats-Unis. Dix ans plus tard, il reprend la direction de l’éphémère Orchestre Symphonique de Paris après l’éviction d’Ernest Ansermet ; il sera aussi pendant dix ans le premier chef invité du Concertgebouw d’Amsterdam et le directeur musical de l’Orchestre de San Francisco pendant près de vingt ans. A l’âge de 86 ans, Monteux accepte encore la direction de l’Orchestre Symphonique de Londres qu’il va assumer pendant quatre ans.Pédagogue né, le chef français avait fondé, dès 1932, une école de chefs d’orchestre d’abord en France, puis à Hancock aux Etats-Unis. De nombreux aspirants chefs ont suivi son enseignement, comme Maazel, Markevitch, Marriner, Ozawa, Previn ou Zinman.