Musique

Otto Klemperer

Otto Klemperer

Biographie

Otto Klemperer est né à Breslau, dans l'ancien Empire allemand, le 14 mai 1885. Il est considéré comme l'un des ultimes chef d'orchestre de traditions germanique du XXe siècle.En 1910, après avoir été l'assistant de Mahler pour la création de sa Huitième Symphonie « Des Mille », Klemperer est nommé, sur la recommandation de celui-ci, premier chef à l'Opéra de Hambourg (1910-1912). En 1913-1914, on le retrouve à Barmen, entre 1914 et 1917 à Strasbourg et, à partir de 1917, à Cologne, où il est nommé directeur général de la musique (1923-1924). Il y crée l'opéra de Erich Wolfgang Korngold La Ville morte (4 décembre 1920) et y dirige en décembre 1922 la première représentation allemande de Kátia Kabanová de Leos Janácek. En 1919, il avait épousé la cantatrice Johanna Geissler (morte en 1956). Il est ensuite directeur général de la musique à Wiesbaden (1924-1927) et à la Staatsoper am Platz der Republik de Berlin, plus connue sous le nom de Kroll Oper (1927-1931).Jusqu'en 1931, il dirige à Hambourg, Strasbourg, Cologne, Wiesbaden et Berlin, où il se fait le champion de nombreuses oeuvres contemporaines signées Janacek, Schönberg, Stravinsky et Paul Hindemith. Dès l'ascension au pouvoir d'Hitler, en 1933, iI quitte l'Allemagne nazie pour les USA et prend la direction musicale de l'Orchestre Philharmonique de Los Angeles où il approfondit son répertoire de Beethoven, Brahms et Mahler. Naturalisé américain en 1937, il s'adapte mal aux conditions de vie de la Californie, devient dépressif.Opéré d'une inexistante tumeur au cerveau à la suite d'un diagnostique pour le moins malencontreux, il se retrouve partiellement paralytique. Ses comportements agressifs et désordonnés le rendent « indésirable » pour les orchestres américains. De retour en Europe après la Seconde Guerre mondiale, il dirige l'Opéra de Budapest de 1947 à 1950, ne supporte pas les réglementations communistes et préfère diriger, en invité, des orchestres comme le Symphonique de Montréal, le Concertgebouw d'Amsterdam ou le Philharmonia de Londres avec lequel il enregistre pour le label EMI, avec le célèbre impresario Walter Legge. Installé en Suisse, il travaille également pour le Royal Opera House de Covent Garden. À la suite d'une série d'accidents (fumant au lit, il est gravement brûlé après avoir tenté d'éteindre un début d'incendie avec un verre de whisky), sa paralysie s'accentue. Devenu citoyen d'Israël en 1970, il cesse de diriger l'année suivante et meurt à Zürich en 1973, à l'âge de quatre-vingt-huit ans.