Musique

Nina Simone

Nina Simone

Biographie

L’histoire d’Eunice Kathleen Waymon est celle d’une artiste emblématique de la difficulté d’être et de naître dans un pays sous le jouge de la ségrégation raciale. Nina Simone (Le mot Nina, qui signifie « petite fille » en espagnol, est le surnom que lui avait donné un petit ami et Simone est emprunté à l'actrice Simone Signoret qu'elle avait vue dans le film Casque d'or de Jacques Becker) est une pianiste américaine, chanteuse, compositrice et militante pour les droits civiques aux États-Unis. Désirant à l'origine devenir une pianiste classique, elle a finalement joué et rayonné dans des styles musicaux variés notamment le jazz, le blues, le classique, la soul, le folk, le R&B, le gospel et la pop.Son parcours musical change de direction lorsqu'elle se voit refuser une bourse d'étude à l'Institut Curtis. Alors qu'elle joue et chante dans un petit club de Philadelphie elle est contactée par le label Bethlehem Records pour un enregistrement et le morceau I Loves you Porgy devient un grand succès en Amérique en 1958. De ce même album, Little Blue Girl, sortira un autre titre qui la relancera dans les années 70, alors qu’elle effectue une traversée du désert, My Baby Just Cares For Me, titre utilisé dans une publicité sortie au Royaume-Uni pour le parfum N° 5 de Chanel.Au cours de sa carrière, Nina Simone enregistre plus de 40 albums, de ses débuts en 1958 jusqu'en 1974 environ. Son style original est issu de la fusion de chansons gospel et pop avec la musique classique. Sa musique est très influente dans la lutte pour l'égalité des droits que mènent les Noirs à cette période aux États-Unis. Puissante, elle est une source d'inspiration pour cette génération et continue de l'être pour celles qui suivent.Eunice naît à Tryon en Caroline du Nord en 1933. Elle est le sixième enfant du couple qui en aura huit. Elle commence à jouer du piano dès l'âge de trois ans. Elle montre très tôt de grandes dispositions pour le chant et le piano qu'elle pratique à l'église locale et donne son premier concert, un récital classique, à douze ans. Nina Simone raconta plus tard que lors de cette performance ses parents, qui avaient pris place au premier rang, ont dû se déplacer à l'arrière de la salle pour faire place à des blancs. Elle ajouta qu'elle avait refusé de jouer jusqu'à ce que ses parents aient repris place à l'avant, l'incident ayant contribué plus tard à son implication dans le mouvement pour les droits civiques.Avec pour impossible rêve de devenir la première concertiste classique noire en Amérique, la petite Nina Simone va cultiver une aigreur et une frustration qui vont être le moteur de ses chansons mais construire ses souffrances. En 1950, elle est la seule élève noire de sa promotion pour préparer le Curtis Institute, grande école de musique classique. Elle n'est pas reçue et sa déception est très grande. Elle pense que ce refus est directement lié au fait qu'elle soit noire. Elle travaille alors chez un photographe pour financer des leçons privées. Parallèlement, elle effectue des représentations au Midtown Bar & Grill à Atlantic City, jouant uniquement du piano ; mais le propriétaire l'oblige également à y chanter, menaçant de la renvoyer. Elle fini par se plier à ses injonctions et impose son style peu à peu. Le mélange de jazz, de blues et de musique classique qu'elle réalise lui permet d'obtenir un groupe d'admirateurs fidèles. C’est ainsi qu’elle gravera en 1958 son premier album Little Girl Blue. Elle passera ensuite de compagnie en compagnie, endossant par contrat la liberté et le choix des titres qu’il lui semble bon de graver. Sur son premier album pour Philips en 1964, un enregistrement en public nommé Nina Simone In Concert, elle aborde pour la première fois ouvertement l'inégalité raciale qui est très répandue à cette période aux États-Unis avec la chanson Mississippi Goddam qui est sa réponse à un attentat dans une église en Alabama ayant tué quatre enfants noirs. La chanson est parue en single et est boycottée dans certains états du sud. Avec la chanson Old Jim Crow sur le même album, elle réagit aux lois Jim Crow. À partir de cet album les enregistrements de Nina Simone intègrent un message pour les droits civiques, qui faisait déjà partie de ses interprétations en public. Elle joue et prend la parole lors de nombreuses grandes réunions publiques sur les droits civils. Elle interprète la chanson Strange Fruit de Billie Holiday sur l'album Pastel Blues en 1965, une chanson sur le lynchage d'hommes noirs dans le Sud et chante le poème Images sur Let It All Out (1966), à propos de l'absence de fierté de la femme afro-américaine. Nina Simone écrit également une chanson nommée Four Women qu'elle chante sur l'album Wild Is the Wind (1966), une chanson sur quatre différents stéréotypes de femmes afro-américaines. Cette chanson est interdite sur de nombreuses radios car elle est considérée comme raciste.En 1967, elle quitte Philips pour rejoindre RCA Victor. Elle chante Backlash Blues écrite par son ami Langston Hughes sur son premier album RCA, Nina Simone Sings The Blues (1967). Sur l'album Silk & Soul (1967), elle enregistre le titre I Wish I Knew How It Would Feel to Be Free. L'album Nuff Said contient des chansons enregistrées le 7 avril 1968 en public dans la salle de spectacle du Westbury Music Fair à New York, trois jours après l'assassinat de Martin Luther King. Elle lui dédie tout le spectacle et chante Why? (The King Of Love Is Dead), une chanson écrite par son bassiste Gene Taylor, peu après l'annonce de la mort du pasteur.En collaboration avec le compositeur Weldon Irvine, elle transpose en chanson pour les droits civiques la pièce inachevée intitulée To Be Young, Gifted and Black de la dramaturge américaine Lorraine Hansberry. Hansberry était une amie avec qui elle reconnaît avoir développé sa conscience sociale et politique. Elle chante la chanson en live sur l'album Black Gold (1970). Un enregistrement studio est paru en single et la chanson a été reprise plus tard par Aretha Franklin sur l'album Young, Gifted and Black sorti en 1972 avec Donny Hathaway. Nina Simone quitte les États-Unis en septembre 1970 en direction de la Barbade, comptant sur son mari et manager, pour lui indiquer lorsqu'elle doit reprendre la scène. Mais son mari interprète sa disparition soudaine (ayant laissé derrière elle sa bague de mariage) comme une indication pour un divorce. En tant que manager, il est aussi chargé des revenus de Simone. Ainsi après leur séparation la chanteuse ne sait pas précisément de quelle façon ses activités ont été gérées. À son retour aux États-Unis, elle apprend qu'elle est recherchée pour des impôts impayés, l'obligeant à revenir à la Barbade pour se soustraire aux autorités et aux poursuites. Simone séjourne à la Barbade quelque temps et entretient une longue liaison avec le Premier ministre de la Barbade. La chanteuse Miriam Makeba, une amie proche, la convainc d'aller au Libéria. Après cela, elle part vivre en Suisse et aux Pays-Bas, avant de s'installer en France en 1992.Au cours de l'année 1974, Nina Simone enregistre son dernier album pour RCA Records intitulé It Is Finished et n'enregistre pas d'autre album avant 1978 lorsque Creed Taylor, patron de CTI Records la persuade de retourner en studio d'enregistrement. Il en résulte son unique album pour ce label, Baltimore, qui n'est pas un succès commercial, les critiques sont mitigées. Son choix sur le contenu des albums conserve son éclectisme, allant des chansons spirituelles à Rich Girl du duo pop américain Hall & Oates. Quatre ans plus tard Simone enregistre l'album Fodder on My Wings sur le label français Carrère. En 1978 également, elle est arrêtée puis rapidement relâchée, pour avoir refusé de payer ses impôts de 1970 à 1973, en protestation contre l’engagement de son pays dans la guerre du Viêt Nam.Nina Simone séjourne à Paris et donne quelques représentations à caractère "intime" dans petites salles du quartier Latin et de l'Île Saint-Louis. Au cours des années 1980, elle a l'occasion de se produire régulièrement au célèbre club de jazz londonien Ronnie Scott's, où elle enregistre en 1984 l'album Live at Ronnie Scott. En 1987, la renaissance du label Verve lui permet d'enregistrer un album live Let It Be Me et de revenir sur le devant de la scène. My Baby Just Cares For Me ressort alors, accompagnant une pub à la télé et la place en 5e position dans le classement des singles au Royaume-Uni en lui offrant une brève et soudaine popularité. L'autobiographie de Nina Simone intitulée I Put a Spell on You paraît en 1992 et elle enregistre son dernier album A Single Woman l'année suivante.En 1993, Nina Simone s'installe près d'Aix-en-Provence dans le sud de la France. En 1998, elle est l'invitée spéciale de l'anniversaire de Nelson Mandela. En 1999, elle est récompensée pour l'ensemble de sa carrière au Music Award à Dublin. Elle reçoit en 2000 le prix de Diamond Award for Excellence in Music de l'association de la musique afro-américaine de Philadelphie. Sa dernière apparition sur scène remonte à août 2000 en France sur une scène du festival Jazz In Marciac (Gers) et en juillet 2002 en Pologne.Après plusieurs mois de maladie, elle meurt le 21 avril 2003 à son nouveau domicile, de Carry-le-Rouet dans les Bouches-du-Rhône. De nombreux artistes sont présents à ses funérailles dont les chanteuses Miriam Makeba et Patti Labelle et des centaines d'autres. Ses cendres ont été dispersées selon ses souhaits dans plusieurs pays africains. DP©Qobuz