Musique

Josh White

Josh White

Biographie

Fils d'un pasteur, Josh White, enfant, guide les pas du guitariste-évangéliste aveugle Blind Joe Taggart dans les Carolines. Il découvre le lot d'humiliations et de violences qu'y subissent les Noirs. Josh décide alors de quitter le Sud pour New York, où il entreprend une carrière de musicien et mène un combat politique radical qui lui vaudra nombre d'ennuis durant le maccarthysme. Il enregistre à partir de 1930 des pièces religieuses, des ballades et des blues.Son jeu de guitare, qui mêle avec bonheur celui de Lonnie Johnson et le fingerpicking (cordes touchées par les cinq doigts) des Carolines, est alors tout à fait remarquable : son cristallin et utilisation intensive de blue notes. Certaines de ses pièces du moment (Jesus Gonna Make Up My Dying Bed) sont parmi les chefs-d'œuvre de la musique populaire américaine. Son chant, qu'il veut urbain, a pu paraître affecté, mais il lui a valu l'estime de ses compatriotes de couleur à qui il donnait l'image rare d'un bluesman éduqué au haut degré de conscience sociale. Après un grave accident, il perd quelque peu ses capacités de guitariste. Il se lie avec les milieux folkloriques new-yorkais, notamment Pete Seeger et Woody Guthrie, enregistre sans cesse, jusqu'à sa mort, de plus en plus de pièces folkloriques mais, parfois aussi, comme en 1963 en compagnie de Sonny Boy Williamson (Rice Miller), de superbes albums de blues.Son influence a été importante aussi bien auprès des bluesmen des Carolines (Blind Boy Fuller, Brownie McGhee) que des chanteurs folk.G.H. © © ©Copyright Music Story Music Story 2015