Musique

Joe Zawinul

Joe Zawinul

Biographie

Après une formation classique au conservatoire de Vienne où il étudie le violon et le piano, sa curiosité le pousse à essayer toute une panoplie d’instruments, d’autant plus qu’il ne dispose pas d'un piano au domicile familial. Après la seconde guerre mondiale et un exil forcé en Tchécoslovaquie, il se rend un soir à Munich et un instant aussi magique qu’inattendu se produit quand l’orchestre du JATP donne une représentation dans la ville allemande. Lester Young est sur la scène et J. Zawinul encore jeune se trouve dans le public. Jusqu’à la fin des années 50, décidé à exercer la profession de musicien, il joue alors de tous les types d’instruments dans des contextes aussi variés que les bals, les clubs et les bases militaires. Le pianiste autrichien Friedrich Gulda, qui a déjà eu l’occasion de l’entendre, lui propose à cette époque un contrat de collaboration avec la radiodiffusion. A la fin des années 50, il commence à s’intéresser aux synthétiseurs et regroupe plusieurs formations dont il est le leader. Il bénéficie à cette période d’une aide financière qui lui permet de s’envoler pour les Etats-Unis et de suivre des cours à Boston dans le cadre de la Berklee School of Music. Après qu’il se soit fait remarquer dans l’école, il est contacté pour remplacer le pianiste du trio qui accompagne Ella Fitzgerald. Suite à cette prestation, il entre dans la formation de Maynard Ferguson sur les recommandations d’un des membre du trio et Miles Davis le rencontre un soir où il accompagne une autre grande chanteuse, Dinah Washington. Le trompettiste lui propose un contrat dans sa formation, mais pour rester avec la chanteuse, Joe Zawinul ne répond pas favorablement à cette opportunité que peu de musiciens auraient refusée. En 1967, il enregistre avec Julian Cannonball Adderley un album mythique de l’époque : Mercy, Mercy, Mercy. Au cours des années 60, il participe à un grand nombre d’enregistrements qui sont classés parmi les incontournables du jazz et finit par accepter une nouvelle proposition de Miles Davis avec qui il s’illustre à la fois comme interprète et compositeur. Au début des années 70, Joe Zawinul fonde le groupe Weather Report avec le saxophoniste Wayne Shorter, un musicien avec qui il avait déjà joué à plusieurs reprises au cours des années précédentes. Cette formation phare du jazz électrique des années 70 et 80 se dissout en 1985. Il poursuit néanmoins sa carrière sur le plan international, souvent à la tête de projets avant-gardistes qui vont du duo au grand orchestre. A la fin des années 80, il remet sur place un projet de grande formation qui préfigure entre autre l’avènement de la World Music sous la bannière du Zawinul Syndicate.photo : © Mephisto © ©Copyright Music Story Music Story 2015