Musique

Donald Byrd

Donald Byrd

Biographie

Donald Byrd, dernier des Mohicans de la trompette jazz, inscrit dans la mémoire du genre comme l’un des instrumentistes phare du hard bop, est mort lundi 4 février 2013 dans le Delaware où il vivait. Il était âgé de 80 ans.Né Donaldson Toussaint L'Ouverture Byrd II, à Detroit en 1932, Donald Byrd avait commencé sa carrière auprès des Jazz Messengers d’Art Blakey dans les années 50 avant de se produire auprès de John Coltrane, Sonny Rollins, Pepper Adams, Thelonious Monk, Johnny Griffin, Red Garland, Lou Donaldson, Horace Silver ou Herbie Hancock. Il fut, avec quelques-uns, Lee Morgan, Freddie Hubbard, Kenny Dorham, parmi les trompettistes les plus sollicités par le label Blue Note. L’Histoire gardera le pochette de son magnifique album A New Perspective (1963) où on l’aperçoit, la photo est en noir et blanc, derrière le phare proéminent d’une Jaguar Type E. Un disque à l’image de ses préoccupations d’alors, et qui scellèrent ce qui fera sa marque de fabrique, une subtile fusion entre le gospel et le be bop. Christo Redentor, l’un des titres de cet album, reste les plus samplés aujourd’hui.Début des années 60, Byrd prit le temps de s’arrêter à Paris pour compléter sa formation musicale théorique et prendre des cours, tout comme avaient pu en prendre, avant lui, Quincy Jones, Lalo Schifrin, Rhoda Scott ou Michel Legrand, avec la compositrice classique Nadia Boulanger.Donald Byrd évolua ensuite, sans doute influencé par les recherches de fusion initiées par Miles Davis, vers d’autres contrées dans les années 70, le funk, la soul, le rhythm’n’blues. Mais c’est l’artiste de légende du label Blue Note qui continue de fasciner. On retrouve de nombreux samples de sa musique dans des enregistrements récents, à commencer par les rappeurs comme Public Enemy, Pharcyde ou Nas. En 1973, il produit Black Byrd avec les Mizell Brothers, album qui connaît un grand succès. Citons également parmi les albums qui marquèrent cette période, Steppin' Into Tomorrow et Street Lady (en 1974), disque dans lequel il se rapproche du style Blaxploitation de Curtis Mayfield et Isaac Hayes. Puis Places And Spaces (en 1975) qui produisit ce hit en discothèque, Changes, Make You Wanna Hustle. Les amateurs de jazz apprécièrent peu que ce héros du hard bop, disciple de Clifford Brown, se soit « dévoyé » dans cette direction…Donald Byrd se concentra ensuite sur ses activités pédagogiques tout en devenant, pour les rappeurs, une icône vivante. Ainsi le verra-t-on participer à l’album Jazzmatazz de Guru.On se souvient de Donald Byrd comme l’une des figures de légende de la trompette hard bop des années 50 et 60. Théoricien, ethnomusicologue, spécialiste de la musique noire américaine et pédagogue, il est resté un éternel enthousiaste, continuant jusqu’à la fin de se passionner pour la musique.© JMP/Qobuz