Musique

Dennis Brown

Dennis Brown

Biographie

Dennis Emmanuel Brown, auteur-compositeur-interprète jamaïcain de reggae, voit le jour le 1er février 1957 à Kingston (Jamaïque). Il commence à chanter à l’âge de cinq ans et donne son premier concert à neuf avant de rejoindre son premier groupe, The Fabulous Falcons, à onze. Il est repéré par le musicien et producteur Byron Lee, qui commence par l'emmener en tournée à travers l'île avec ses Dragonaires. Il décroche en 1969 une audition au Studio One de Clement « Sir Coxsone » Dodd, qui va constituer un véritable tournant dans sa carrière. Il y enregistre de très nombreux titres commercialisés au cours des années suivantes qui accroissent, notamment la reprise de The Van Dykes « No Man Is an Island », « Never Fall in Love », « Love Grows », « Your Love Is Amazing » et « Baby Don’t Do It ». Celui qui est alors surnommé « Wonder Boy » collabore avec les meilleurs producteurs de l'île, tels Alvin Ranglin, Joe Gibbs, Lloyd Daley, Vincent « Randy » Chin et son fils Clive, Dennis Alcapone, Bunny Lee, Herman Chin-Loy et Munchie Jackson. Mais au-delà de sa carrière solo, il continue de chanter au sein de The Fabulous Falcons, ainsi qu’avec le groupe The Soul Syndicate. Au cours d'une carrière prolifique, il réalise près de 75 albums, parmi lesquels Superstar (1973), Just Dennis (1975), Words of Wisdom (1979) et Joseph's Coat of Many Colours, réédité en 2002 sous le titre The Promised Land. Parmi ses plus grands tubes figurent notamment « Money in My Pocket » (n° 14), « Love Has Found Its Way » (n° 47), « Señorita » (n° 95) et « Promised Land ». Créateur du style lovers rock, l'une des racines du dancehall moderne, Dennis Brown s’éteint le 1er juillet 1999 à Kingston (Jamaïque) à seulement 42 ans d'un pneumothorax. ©Copyright Music Story Ollmedia Prod. 2021