Musique

Bush

Bush

Biographie

Bush est certainement le plus américain des groupes de rock anglais. Et pas seulement à cause de son nom. Dans la plus pure tradition grunge de Seattle, la formation londonienne formée en 1992 a su faire perdurer la flamme d'une manière souvent brillante. En quatre albums, Sixteen Stone, Razorblade Suitcase, The Science of Things et Golden State, le groupe emmené par le ténébreux Gavin Rossdale a réussi à cristalliser tout le rock d'une époque, celle du rock alternatif post-Kurt Cobain. Bush a eu assez de talent pour restituer les codes du grunge d'une manière évidente mais en y ajoutant sa propre personnalité. De Sixteen Stone (1994) à Golden State (2001), la formule musicale de Bush fut simple, mais assurément efficace. Toutefois, le virage des années 2000 s'avère difficile à négocier. Nigel Pulsford, le guitariste historique, se retire partiellement de l'affaire, du moins pour les tournées, souhaitant consacrer davantage de temps à sa famille. C'est le premier symptôme qui cache un mal plus profond. Finalement, le groupe se sépare en 2002, ne laissant à son public qu'une compilation, parue en 2005 : The Best of 1994-1999. Il faudra huit ans d'abstinence avant que Bush ne mette fin à son silence, en 2010. Entre temps, le groupe a perdu Nigel Pulsford et le bassiste Dave Parsons, remplacés par Chris Traynor et Corey Britz. Ce sont eux qui interviendront ainsi sur les albums suivants : The Sea of Memories (2011), Man on the Run (2014), Black and White Rainbows (2017) et The Kingdom (2020). Le single de ce dernier, « Bullet Holes », intègre la bande originale du film John Wick Parabellum. © ©Copyright Music Story Ollmedia Prod. 2020