Musique

Buck Clayton

Buck Clayton

Biographie

Buck Clayton est initié à la trompette par son père vers l’âge de 7 ans. Il débute sa carrière professionnelle en Californie en 1929 dans des orchestres de variété et de danse, part jouer durant deux ans à Shanghaï (Chine) de 1934 à 1936. Dès son retour aux Etats-Unis, Count Basie fait appel à ses services, il reste de nombreuses années dans cette formation (1936-1943) avant d’être mobilisé dans l’armée américaine, période durant laquelle il joue très souvent dans des formations musicales militaires (1943-1946). Il tourne en 1947-1948 avec le Jazz at the Philharmonique (JATP) du producteur Norman Granz. L’année suivante, Buck Clayton a l’occasion de découvrir la France lors d’un premier séjour en Europe. Rentré à New York, le chanteur Jimmy Rushing le prend dans son orchestre. Il revient en Europe en 1953 et s’associe à Milton « Mezz » Mezzrow (installé à Paris), pour une tournée européenne. Les organisateurs de l’Exposition universelle de Bruxelles (1958) font appel à Buck Clayton qui joue pour la circonstance avec Sidney Bechet. A partir du début des années 60, Buck Clayton travaille de plus en plus de manière indépendante, se produisant dans tous les grands festivals américains et européens (avec le chanteur Jimmy Rushing, Eddie Condon, Humphrey Littleton, etc.). Les lèvres très meurtries, il subit une importante opération et cesse toute activité musicale de 1967 à 1974. En 1977, le Département d’Etat l’envoie faire une tournée en Afrique. Il fonde sa grande formation en 1987 et joue ses propres compositions. On peut voir Buck Clayton dans plusieurs films et particulièrement dans « The Benny Goodman Story » (1955) de Valentine Davies et dans « L’aventure du jazz » (1970) de Louis et Claudine Panassie. Musicien inventif, Clayton a la particularité d’utiliser fréquemment une sourdine sur sa trompette (style wa.wa).photo : © Chenz / Mephisto © ©Copyright Music Story 2015