Musique

Art Pepper

Art Pepper

Biographie

Art Pepper (1925-1982) fait ses premiers exercices musicaux à 9 ans sur une clarinette puis change d'instrument à 13 ans pour se mettre au saxophone alto. Dès son plus jeune âge, le jazz est un moyen pour lui d'échapper à l'environnement familial pesant et difficile. Profitant du départ d'un musicien, il entre dans la grande formation de Stan Kenton en 1943. Mobilisé en 1944, Art Pepper a l'occasion de venir jouer en Europe durant son service militaire (Londres- Paris). De retour chez Stan Kenton (1946-1951), c'est l'époque des tournées et des rencontres avec l'ensemble des musiciens de la West Coast, de Shelly Manne à Shorty Rogers. Malheureusement, la prise de drogues dures agite sa carrière et Art Pepper fait de nombreux séjours en prison (1952-1954). Le producteur de la firme Contemporary, Lester Koenig, lui propose une collaboration (1957) et durant quelques années, Art Pepper se produit régulièrement et enregistre de nombreux disques. Il replonge dans ses douloureux problèmes familiaux et de drogue. Art Pepper passe plus de temps à l'ombre (dont la prison de Saint-Quentin) qu'au soleil (clubs, festivals, enregistrements) entre 1960 et 1966. La révolution free s'effectue durant son absence mais, fasciné par le saxophoniste ténor John Coltrane, il opte pour cet instrument. Lassé par l'expérience free, il se réfugie dans la formation mainstream de Buddy Rich (1968). Il rencontre la journaliste Laurie Miller avec laquelle il se marie (1975) et entreprend la rédaction de sa biographie (Straight Life). C'est une époque heureuse, Pepper va d'enregistrements en tournées (deux au Japon en 1975 et 1978, une à Paris en 1980, Festival de Newport). De santé fragile, Art Pepper meurt en 1982, après avoir visionné le film que Don McGlynn lui consacre : Art Pepper : Notes from a Jazz Survivor. © ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2015