Musique

Andris Nelsons

Andris Nelsons

Biographie

Né le 18 novembre 1978 à Riga en Lettonie, le chef d'orchestre balte Andris Nelsons a de qui tenir avec un père chef de choeur, violoncelliste et professeur et une mère fondatrice de l'un des premiers orchestres de musique letton. Quand il a cinq ans, sa mère et son beau-père (lui-même chef de choeur) l'emmènent à une représentation de Tannhäuser de Wagner qui marque le jeune enfant à vie ; Nelsons en parle encore comme d'une expérience ineffaçable ayant eu sur lui « un effet hypnotique » : « Je fus submergé par la musique en voyant Tannhäuser mourir. Je me suis mis à pleurer. Je continue de penser que ce moment fut l'événement le plus intense de mon enfance ».Pendant sa jeunesse, Nelsons étudie le piano et se met à la trompette à l'âge de douze ans. Baryton-basse, il chante aussi avec l'orchestre de sa mère en privilégiant le répertoire de la musique ancienne qu'il apprécie particulièrement. Après avoir suivi les cours d'été de la Dartington International Summer School sous la houlette de Evelyn Tubb, il est engagé comme trompettiste dans l'Orchestre de l'Opéra National de Lettonie. Puis il décide de s'orienter vers la direction d'orchestre, étudiant avec Alexander Titov à Saint-Pétersbourg et participant aux master-classes du chef estonien Neeme Järvi et du chef finlandais Jorma Panula. Demandé en urgence au poste de trompette solo de l'Orchestre Philharmonique d'Oslo lors d'une tournée, Andris Nelsons se fait remarquer par le chef d'orchestre Mariss Jansons (letton comme lui) qui le prend sous son aile en 2002 et dont il se déclare le fils spirituel. Dès 2003, Nelsons est nommé chef principal de l'Orchestre de l'Opéra de Lettonie, mandat qu'il assume jusqu'en 2007. C'est sur la scène du Metropolitan Opera qu'il fait sa première apparition dans une production de Turandot. À partir de 2006, il dirige une série de concerts dans les studios de l'Orchestre Philharmonique de la BBC de Manchester et en novembre 2007 c'est au Bridgewater Hall qu'il se produit pour la première fois avec la phalange radiophonique. À partir de 2008, il devient le douzième chef et directeur musical du City of Birmingham Symphony Orchestra (CBSO) qui l'a élu jusqu'en 2015, terme au-delà duquel son contrat sera renouvelé par reconduction annuelle. En 2009 Andris Nelsons fait des débuts parisiens fracassants à la tête d'un Orchestre National de France galvanisé. Il émerveille autant par son charisme que par la maturité, la maîtrise et la puissance de sa direction. En juillet 2010, il connaît la consécration avec des débuts à Bayreuth où il dirige une nouvelle production de Lohengrin pour la soirée d'ouverture du Festival. En mars 2012, alors qu'il est en résidence au Théâtre des Champs-Elysées avec l'Orchestre Symphonique de Birmingham, il livre devant un public impressionné un Tristan et Isolde torrentiel.Avec le CBSO, Andris Nelsons a enregistré plusieurs disques de Tchaikovski, R. Strauss, Stravinski pour le label Orfeo. Par ailleurs, il enregistre aussi pour le label allemand BR-Klassik. Le 16 mai 2013, Andris Nelsons a été nommé pour cinq ans directeur musical de l'Orchestre Symphonique de Boston, succédant ainsi à James Levine (contraint de démissionner pour raison de santé) ; il devient ainsi, à trente-quatre ans, le plus jeune chef jamais élu depuis la création de la phalange en 1889, après avoir été aussi le plus jeune chef invité à Bayreuth. Ainsi l'a-t-il emporté sur les autres candidats en lice : l'Italien Daniele Gatti (l'actuel directeur musical de l'Orchestre National de France), le Russe Vladimir Jurowski et le Français Stéphane Denève. Andris Nelsons est marié depuis 2011 à la jolie soprano lyrique lettone Kristine Opolais dont il a une fille, Adriana Anna, née le 28 décembre 2011.© Qobuz, 05/2013