Musique

Amanda Lear

Amanda Lear

Biographie

Son âge, son sexe, son lieu de naissance, sa famille... Elle n'a jamais rien dit (pas plus en français, italien, allemand, anglais ou espagnol qu’elle parle couramment, ni même en russe dont elle a des notions). Les sources, nombreuses, lui donnent comme date de naissance 1946, pour la plus optimiste, 1941 (née sous le nom d’Amanda Tapp) voir 1939 née sous le nom d’Alain Tapp. Certains prétendent l’avoir connu sous le nom de Péki d'Oslo nom de scène, quand elle/il ? se produisait à Berlin dans le cabaret Chez Nous comme travesti notamment en 1962. La chanteuse aux 17 albums studio – animatrice télé - actrice – peintre (et muse de Salvador Dali), Amanda Lear (Amanda Lir dans certains pays), a toujours entretenu le mystère autour de sa personne. Alors, le plus simple est de l’écouter se dévoiler : "C'est terrible quand il n'y a plus aucun mystère, … C'est un peu comme la définition du sexy. Le sexy, c'est ce qu'on ne voit pas. Les choses que l'on ne voit pas intéressent beaucoup plus les gens que les choses qu'on voit". Sur son âge, elle dit : "Quand je serai morte, on me datera au carbone 14 (...) Vieillir, c'est un pli à prendre. C'est comme apprendre à conduire une bicyclette. Je pense qu'on s'y habitue." Ce que l’on sait un peu plus est que, contrairement à de nombreuses chanteuses ou artistes qui se font des plans de carrière, Amanda Lear n'en a pas. Elle a raconté sa vision des choses, "Je ne planifie rien. Je crois énormément au destin. Je laisse faire et c'est comme ça que ça arrive." Les amateurs de cette artiste multi facette savent qu’Amanda Lear n'a pas la langue dans sa poche et qu’elle aime bien les phrases à effet ! A commencer par le secret de sa silhouette impeccable. Pourtant, elle renie les rumeurs de chirurgie esthétique : "On peut me chambrer sans problème puisque je n'en ai pas fait… D'ailleurs, grâce à la chirurgie, Madonna me ressemble de plus en plus". Ces dernières années, les histoires d'amour d'Amanda Lear ont beaucoup fait parler, elle ne se cache pas et assume son statut de cougar : "La société a changé aujourd'hui, les petits jeunes aiment l'expérience. Je suis pour la gérontophilie". Au cours de sa longue carrière, Amanda Lear aura un peu tout fait, muse de Dali, pionnière du disco (mais oui, c’est elle qui a inspiré Madonna pour son album Confessions on a Dancefloor, si, si, c’est elle qui l’a dit), animatrice télé et radio, Amanda Lear a plus d’une corde à son arc et elle en est plutôt fière. Et si aujourd’hui elle se consacre au théâtre, c’est pour ne pas avoir à faire ce que certains de ses anciens collègues font aujourd’hui. "Je ne reprendrai pas mes vieux tubes remixés ou ceux des autres. Et pourquoi pas la tournée des morts Âge tendre et gueule de bois ? Ce serait un constat d’échec".