Musique

Alfred Deller

Alfred Deller

Biographie

L'un des plus grands chanteurs du XXe siècle, Alfred Deller a remis à l'honneur la tessiture de contre-ténor et ouvert la voie à une nouvelle génération d'interprètes de la musique ancienne. Né à Margate dans le Kent le 31 mai 1912, Alfred George Deller commence à chanter dans une chorale de la paroisse locale. Durant son adolescence, il découvre que son timbre de soprano n'a pas complètement mué et qu'il peut interpréter des airs pour alto. En l'absence de professeur pour l'exercer dans ce registre, il se documente sur l'histoire de la musique ancienne et apprend des airs oubliés. Enfant de choeur à la cathédrale de Canterbury de 1940 à 1947, sa voix est remarquée en 1943 par le compositeur Michael Tippett qui le recommande pour un premier en soliste à Londres. Membre du choeur de la cathédrale Saint-Paul de Londres de 1947 à 1962, Alfred Deller forme en 1948 le Deller Consort, un ensemble destiné à promouvoir tout un pan oublié du répertoire de la musique ancienne, notamment anglaise. Son timbre de contre-ténor et son style, qu'il perfectionne sans cesse, magnifie des airs de Byrd, Morley, Tallis, Dowland, Purcell, Bach ou Haendel. Chanteur et musicologue, il enseigne le chant grégorien à l'abbaye de Sénanque dans le Vaucluse, en France, et ajoute à son répertoire des chansons populaires médiévales ou de la Renaissance, qu'il interprète dans une série d'albums publiés par les labels Vanguard et Harmonia Mundi. En 1960, il crée le rôle d'Obéron dans l'opéra Le Songe d'une nuit d'été de Benjamin Britten et en 1964, son fils Mark Deller intègre le Deller Consort. Il collabore notamment avec le luthiste Desmond Dupré, Gustav Leonhardt, Nikolaus Harnoncourt, et enregistre les semi-opéras de Purcell : The Fairy Queen (1972), The Indian Queen (1977) et King Arthur (1979), ainsi que le récital Music for a While (1979), avec Wieland Kuijken et William Christie. Elevé au grade de commandeur de l'ordre de l'Empire britannique (CBE), Alfred Deller décède d'une crise cardiaque à l'âge de 67 ans le 16 juillet 1979, après une répétition à Bologne, en Italie. Par sa redécouverte d'une tessiture tombée dans l'oubli depuis l'extinction des derniers castrats, il a ouvert la voie à toute une génération de contre-ténors. © ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2021