QUBm - Accueil - Frontpage QUB Musique
Dans l'univers musical de Julie & Dany
Illustration: Sébastien Dorion

Dans l'univers musical de Julie & Dany

Stéphane Plante

Stéphane Plante

12 mai à 19h31

Transposer l’intimité du quotidien dans un projet créatif s’avère un défi que Julie Doiron et Dany Placard peuvent se vanter d’avoir relevé pleinement.

• À lire aussi: Dans l'univers musical d'Olivier Langevin

Le duo nous convie à un album, Julie & Dany, ainsi teinté d’une approche intimiste dévoilant leur douce complicité. 

Est-ce que cette complicité persiste quand vient le temps d’écouter de la musique ? Bien sûr. 

Vous aviez tous les deux une grande expérience de studio, mais est-ce que vos façons de travailler étaient très différentes?

Dany : Complètement! 

Julie (riant) : Oui! 

Dany : Je me suis occupé de faire la prise de son. Julie, c'était plus ça au niveau de l'écriture. 

Julie : Tu as quand même beaucoup écrit. Il est juste plus structuré. Danny se lève le matin, il fait son café et commence à travailler. Moi j’attends un peu plus pour l'inspiration. 

Est ce qu'il y a un artiste que vous avez découvert grâce à l'autre et vous lui en êtes reconnaissant?

Dany : Julie m’a fait découvrir Big Thief

Julie : Moi ce serait plus du côté de la musique québécoise. 

Dany : On est allés voir un show de Philippe Brach. Julie le connaissait pas...

Julie : J'ai adoré! 

Dany, est-ce que tu connaissais Eric’s Trip? Et Julie, connaissais-tu Plywood 3⁄4?

Dany : Ouais quand j’étais ado. Ça faisait peut-être 20 ans que j’en avais pas écouté. Mais je connaissais plus Julie en solo. 

Julie: Comme je suis encore en train de faire ma découverte de musique québécoise, je connaissais pas tellement. Malheureusement. 

Qu'est ce qu'est ce que vos parents écoutaient quand vous étiez jeunes?

Dany : On avait des vinyles d'Elvis. Puis beaucoup de musique québécoise comme les Classels

Julie : Moi ma mère aimait beaucoup la musique de violons fiddle. Et elle avait des albums de Rod Stewart. Elle mettait tout le temps Do Ya Think I’m Sexy?...

Est-ce qu'il y a un band qui ne fait vraiment pas l'unanimité entre vous deux? 

Dany: Je suis pas trop fan de Belle and Sebastian

Julie : C'est dommage, parce que moi j'aime beaucoup ça. 

Dany : J’ai comme un bug. C’est lié à des souvenirs. 

Un artiste que vous aimiez tous les deux avant même de vous rencontrer?

Julie : Neil Young. J'aime toutes ses époques. C’était nécessaire dans son cheminement. Je suis pas puriste. Aussi, on aime tous les deux Bob Dylan...

Dany : Aussi les Stones, les Beatles, Pink Floyd.

 

Vous avez fait beaucoup d’aller-retours entre Montréal et Memramcook. Qu’est-ce que vous écoutez sur la route?

Dany: On a fait vraiment beaucoup de route à cause des spectacles. Quand on est allé en tournée en Espagne, on a beaucoup écouté Apollo Ghost, un band de Vancouver. Aussi, du Pavement

Julie : Quand je passe de Memramcook à Montréal, souvent, c’est juste le silence. Quand je suis en mode composition juste en général, normalement je mets pas de musique dans le char. Je veux pas me faire influencer. 

On a souvent évoqué le grunge ou les années 90 pour parler de votre album. Quels sont vos albums fétiches dans le genre?

Julie : Goo de Sonic Youth. C’est un album parfait. Le nom Eric’s Trip vient d’une chanson de Daydream Nation. J’adorais Daydream Nation, Evol. Les albums qui m’ont le plus influencée, c’est Pavement et Slanted & Enchanted et Crooked Rain, Crooked Rain. Aussi, My Bloody Valentine, Dinosaur Jr. J’avais acheté Bleach de Nirvana. 

Dany : Pour moi le vrai son de Nirvana, c’est Bleach. Après, c’est devenu plus produit. 

Julie : À l’époque, il y avait aussi Harvest Moon de Neil Young. Et aussi Ragged Glory

Dany : Aussi, c’est pas du grunge mais il y Full Moon Fever (de Tom Petty) qui est sorti à la même époque. J’écoutais ça mais je pouvais pas le dire à mes chums que j’aimais ça. Ça passait pas. Au Saguenay, c'était très métal et grunge. J’ai écouté du Alice in Chains, du Pearl Jam, du Stone Temple Pilots parce que tout le monde écoutait ça.  

Vos paroliers préférés?

Julie : Leonard Cohen.

Dany : Neil Young. Ses images, sa poésie. Je comprends pas comment il fait pour faire autant de disques et que les paroles marchent tout le temps. Bob Dylan aussi. En français, j’ai vraiment écouté beaucoup de Desjardins quand j’étais jeune. 

Votre dernière découverte musicale?

Dany : L’album de Nels Cline, le guitariste de Wilco. Il y a aussi José Miguel Contreras que je connaissais pas. C’est un ami de Julie. 

Julie : Il joue dans By Divine Right et il a sorti des disques en solo. J’ai tourné avec lui il y a quelques années. 

Dany : Je connaissais pas Ladyhawke...Pour toi il y a Jean-Pierre Ferland quand même que je t’ai fait découvrir. 

Julie : J’adore aussi Les Hay Babies

Dany : Quand on a fait le FME pour le premier spectacle de Julie & Dany, il y avait aussi Laurence-Anne. On a vraiment aimé le show

Qu'est-ce qui s'en vient pour vous au cours des prochains mois?

Julie : On fait plein de concerts. 

Dany : Après ça, on va prendre une petite pause en septembre, puis on va repartir en salle. En novembre, je vais aller en studio pour Placard. Et Julie va continuer d'écrire. On a déjà commencé à enregistrer quelques chansons pour son album. 

Julie : Pis on a déjà deux chansons pour le prochain Julie & Dany! On est assez motivés dernièrement. 

À LIRE AUSSI:

• À lire aussi: Pleins feux sur la Fête nationale à Laval!

• À lire aussi: Québec Love: des nouvelles de la Capitale

• À lire aussi: Dans l'univers musical d'Olivier Langevin