QUBm - Accueil - Frontpage QUB Musique
B.A.R.F. en mode hybride
Dominic Forest Lapointe
Musique

«Région sauvage»: B.A.R.F. en mode hybride

Christine Fortier

13 mai à 17h21

Après un an d’arrêt à cause de la pandémie de COVID-19, B.A.R.F. a eu l’idée d’enregistrer des reprises de classiques de la chanson québécoise pour tromper notre attente.

Le groupe hardcore montréalais a travaillé tellement fort sur ses versions de Comme Chartrand (Jim et Bertrand), Québec Rock (Offenbach), Illégal (Corbeau), Y va toujours y avoir (Richard Desjardins) et Un musicien parmi tant d’autres (Harmonium) qu’elles sont sur Région sauvage, son 7e album qui comprend aussi six nouvelles compositions. Le chanteur Marc Vaillancourt avait ceci à dire.

Marc, qui a eu l'idée d'enregistrer des reprises?

On va blâmer la pandémie. On a fini la tournée pour Mantra (paru en 2018) le 5 mars et tout a fermé le 13 mars 2020, tu te rappelles? 

On n'avait pas accès à notre local de répétitions et on a été obligé de prendre une pause. Après un an, on s'est demandé comment maintenir l’intérêt du public au-delà des spectacles virtuels et on s'est dit qu’on allait enregistrer une couple de reprises et les poster sur Internet pour attiser l'attention. Quand on a commencé le processus, on s'est aperçu que monter des reprises qui font la job, c’est plus compliqué qu'on croyait. Éventuellement, on a décidé de faire un album moitié-moitié parce qu'on avait déjà six chansons déjà composées.  

Qui a choisi les reprises?

À chaque répétition, on arrivait avec des propositions et on a gardé celles qui fonctionnaient le mieux. On a essayé plusieurs chansons, dont une des Colocs, et on a choisi celles qui, selon nous, sonnaient le plus et étaient crédibles à envenimer en métal. On ne voulait pas scraper des classiques! (Rires...)

Avez-vous reçu des commentaires sur vos reprises?

Non. On espère qu'on n'offusquera personne parce qu'on s'entend qu’on a mis les chansons à un niveau métal assez heavy. Je souhaite juste que les gens sourient et se disent: «Ah, cette version-là, je ne l'avais pas entendue.» Si quelqu'un m'arrivait avec une chanson de B.A.R.F. en mode pop électro, ça me ferait sourire et je me dirais que si un artiste la reprend, c'est qu’il doit quand même l’aimer un peu.  

Tu ne connaissais pas Comme Chartrand du duo Jim et Bertrand. C’est aussi mon cas et j’ai vraiment eu l'impression que vous auriez pu l'écrire à cause du texte.

Absolument! Tu mets le doigt dessus, c’est le texte qui m'a convaincu. Après j'ai écouté la version originale qui est assez psychédélique progressive, années 1970. Tu sais le bout où il dit qu'il se crisse de tout? En l’entendant, je me suis dit bien voyons donc! Je trouvais qu’il fittait parfaitement avec l'idéologie de B.A.R.F. si je peux appeler ça comme ça. C’est pour cette raison qu’on a décidé de l'essayer et on a travaillé fort. Elle a évoluée jusqu'à la dernière seconde au studio d'enregistrement. Franchement, je ne pensais pas qu'on travaillerait autant pour faire des reprises.  

Le texte de Bipède à plomb a-t-il été écrit après l'invasion russe en Ukraine?

Non, comme je disais au début, ça fait presque un an qu’on a les compositions. Bipède à plomb est d'actualité à cause de l'invasion en Ukraine, mais Denis (Lepage, guitariste) a écrit les paroles parce que la guerre, il y en a partout tout le temps. Si tu regardes en Palestine, en Birmanie, ça se bat presque tout le temps. L'humain ne s'en sort pas. On est cons de même. 

Hormis Dans le rouge de tes yeux, les chansons ont toutes cette préoccupation-là: on ne s'en sort pas.

C'est un peu ce qui explique le titre. Le lien avec Région sauvage, c'est que les sauvages, c'est nous autres. Sur la pochette, on voit un orignal/chevreuil avec le panache en feu et la forêt qui brûle. C'est un constat négatif. Ça fait 36 ans que j'écris des textes et ce constat négatif - parce que c'est un point de vue bien entendu - se maintient encore. Il faut trouver du positif là-dedans, mais la critique négative demeure pertinente 36 ans plus tard. 

Joe Evil de Grimskunk collabore sur Abysse. Qui a eu l’idée de l’inviter?

Forest (Dominique Lapointe, bassiste) a écrit le riff de base d’Abysse et quand Denis est arrivé avec les arrangements, il a dit que ça serait cool d'avoir du clavier et d'avoir Joe. Quand j'ai su ça, j'ai dit qu’on le ferait aussi chanter. Tout ça a l'air bien compliqué, mais ça s'est passé en 40 minutes au local en jasant avant de répéter. On a envoyé un message à Joe pour savoir si ça lui tentait, il a dit oui et on a monté Abysse en studio.  

Événements à venir:

Le13 mai au Nord-Ouest Café de Trois-Rivières avec Reanimator et Nova Spei 

Le 14 mai, séance d’écoute de Région Sauvage dans le cadre du BAM! Festival 

Le 11 juin au Studio TD dans le cadre des Francofolies

À LIRE AUSSI:

• À lire aussi: «Fleur de l’Âge» de Mon Doux Saigneur: la légèreté de l’être

• À lire aussi: La liste d'écoute de QUB musique: sorties du 13 mai 2022

• À lire aussi: Dans l'univers musical de Julie & Dany